La peau et le contact direct sont aussi de grands facteurs de santé et le manque de toucher peut-être aussi facteur de maladies dégénératives.
Il est reconnu que dans certains orphelinat de l’Est, des enfants qui ne reçoivent pas de caresses, ne sont pas mis en contact avec d’autres personnes et laissés seuls à eux-mêmes, développent des pathologies d’autisme et de nervosité et sont retardés dans leur développement physique et mental.

L’importance du toucher va bien au-delà du simple contact machinal.
Les informations qui s’échangent de manière vibratoire sont très importantes. Par le toucher, on peut faire passer de l’amour bien sur, mais aussi rassurer, soutenir, prévenir, calmer, apaiser la tension, développer la confiance, stimuler le système immunitaire, frotter un bobo ou faire circuler le sang et la lymphe, calmer une douleur par imposition des mains, couper une brûlure ou favoriser un relâchement musculaire.
La main posée sur une épaule rassure et réconforte. Une main posée sur la main d’un malade peut le calmer et lui donner de l’espoir.

Le geste de se toucher permet de ressentir l’autre personne.
Observez comment les personnes se disent bonjour en se serrant la main ou s’embrassant et ce qui passe lors de ces échanges.
Parfois un geste amical d’un tapotement sur le bras est ajouté.
Observez comment vous dites bonjour… est-ce machinal ou vraiment sincère ?

Vous sentez-vous libre de toucher, de caresser, de faire passer vos émotions par le geste ou sentez-vous des restrictions, peurs, blocages liés à votre éducation …?

C’est tout naturel, les amoureux aiment se toucher, se tenir la main, se caresser et ceci procure un sentiment de paix, de connaissance de l’autre et de sentiment de partage unique.
La tendresse si souvent oubliée dans notre société moderne est essentielle à une bonne harmonie et à l’entretien de l’amour.

Une main qui caresse le visage de l’aimé(e), deux mains tenues lors de promenade, des échanges de baisers, la main posée sur l’autre… tout ceci aide à entretenir une bonne relation.

On constate trop souvent la séparation physique de plus en plus importante dans les couples, qui détériore grandement la relation humaine. Petit à petit, les personnes oublient des gestes simples qui étaient si naturels au début de la relation. Le baiser du soir ou du matin, celui juste avant de se quitter et celui qui redit le bonheur de se retrouver… et ce à tout âge.
La tendresse est la crème de l’amour, l’anti-douleur, l’anti-séparation, le baume du temps qui passe…

Parfois, c’est un chat ou un chien qui remplace l’être aimé, parce qu’on ose plus toucher l’humain.
Mais quand il n’y a même pas ce contact ?

Si une personne ne se touche pas et ne se permet pas d’être touchée, son corps est en manque d’amour et ce manque peut se manifester de n’importe qu’elle manière afin d’être touché… ce peut être une blessure qui demande des soins constants, une brûlure, une fracture…
ou un cancer de la peau.
Les enfants et les personnes âgées en ont le plus besoin, mais tous les humains en ont besoin !

La tendresse passe aussi par le verbe créateur, et celui qui n’a que des mots d’injures, de critiques ou de plaintes peut aussi se créer des maladies des organes de la paroles. Car l’énergie négative a besoin d’être stoppée à un moment donnée.
Parlez avec douceur, dites-vous des mots doux, dites-en aux autres. Réapprenez à faire des compliments, des félicitations, des encouragements, des remerciements… et joignez le geste à la parole.
Soyez sincères.

Des encouragements peuvent sauver une vie, peuvent permettre de tenir dans des cas difficiles.

La relation du toucher associée au verbe d’amour est trop souvent oubliée dans notre société. Heureusement de plus en plus de jeune maman en prennent conscience dans l’éducation des enfants, avec le portage direct ou des massages de bien-être.

Si vous voulez vous faire vraiment du bien, plutôt que de prendre des comprimés pour dormir, pour vous calmer, vous déstresser ou remonter votre moral, offrez-vous un massage, un modelage, un sauna…
Offrez-en à ceux que vous aimez.

Touchez (doucement) ceux qui vivent autour de vous. Posez vos mains sur leurs épaules pour commencer… ne soyez pas pudique au point de vous rendre malade de ce vide sensoriel !

Les relations par Internet sont sympas… mais rien ne vaut de vraies rencontres ! Aussi appelez ceux que vous connaissez, dites-leur des gentillesses, combien vous aimez leur contact… le son de la voix, c’est déjà un toucher plus direct.
Idem lors d’enseignements. Tout ce qui se lit, c’est bien. Entendre c’est mieux, voir en même temps ajoute un niveau supplémentaire, mais rencontrer ‘en vrai’ c’est mille fois plus fort !

C’est ce qui fait qu’un enseignement peut être assimilé réellement ou simplement survolé.

 

N’oubliez jamais : le toucher, c’est l’amour de l’esprit qui passe dans la matière.

 

Joéliah

 

Lejardindejoeliah.com

Retour à l'accueil